• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Prise en charge de l’hypertension exclue

Posté par cedseo le 24 septembre 2010

Les Affections de Longue Durée (ALD) représentent l’essentiel de la croissance des dépenses. Ce qui mène à ce que 15 % de Français renoncent à des soins pour raisons financières puisque Le sujet est délicat vu qu’il touche au portefeuille des malades.

L’état, dans le but de faire baisser les dépenses de santé, prépare un décret visant à reformer complètement la prise en charge à 100% des ALD et principalement pour le cas de l’hypertension bénigne.

L’État souhaite limiter la prise en charge d’une maladie chronique telle que l’hypertension bénigne ou hypertension artérielle isolée. Un régime qui conduit à un droit de remboursement de soins à 100 % par la Sécurité sociale pour le diabète, le cancer ou encore la maladie d’Alzheimer.

La Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) et le Régime Social des Indépendants (RSI) ont soumis d’exclure cette maladie, moins importante que d’autres qui sont prises en charge à 100 %, comme l’hypercholestérolémie par exemple car le taux de remboursement moyen est simplement minimes à ceux des autres ALD cardiovasculaires .

De son côté le gouvernement souhaite réformer en profondeur le régime des ALD, une manoeuvre délicate vis à vis des malades qui dépensent beaucoup pour se soigner. Les autorités travaillent encore sur un décret à propos des conditions de sortie du régime des ALD, un sujet contre lequel s’insurgent déjà les associations de patients.

Historique de l’ALDEn 1945 a été crée le régime des ALD en même temps que la Sécurité sociale dans le but de couvrir les maladies à traitement plus lourdes entraînant le paiement de frais plus coûteux.

Les pathologies ALD concernées sont fixées par décret communiqué par la Haute Autorité de Santé (HAS). La demande est formulée par le médecin et la décision d’admission est prise par le médecin-conseil de l’assurance-maladie. Le régime ouvre droit au remboursement à 100 % par la Sécurité sociale de tous les soins liés à la pathologie avec des limites.

Les dépassements d’honoraires restent à la charge de l’assuré, tout comme le forfait de 1 euro par consultation et le forfait journalier hospitalier. A noter que certaines mutuelles santé proposent des niveaux de couverture permettant de rembourser certains dépassements d’honoraires. L’exonération ne concerne pas non plus les franchises mises en place depuis 2004. Les soins afférents à d’autres maladies du patient sont pris en charge aux taux normaux.

Publié dans Mutuelles et remboursements | Commentaires fermés

 

Ostéopathe à Paris |
Blog mutuelle - Blog assura... |
L' enfant A Venir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une maladie invisible, mais...
| SANTENERGIE
| Blog - Mutuelle sante